Contact WAO | e-News Sign Up | Site Map | Home  
World Allergy Organization
WAO's mission: To be a global resource and advocate in the field of allergy, advancing excellence in clinical care through education, research and training as a world-wide alliance of allergy and clinical immunology societies.

Revue d'articles de journaux médicaux

Juan Carlos Ivancevich, MD, WAO Web rédacteur en chef, en collaboration avec Phil Lieberman, MD, éditeur Web examinent la littérature médicale, pour les allergologues en pratique. Lire leurs premiers trois choix ici et lien vers les examens restants dans le menu du site Web de la WAO.

1. L'utilisation de dipropionate de Beclomethasone et de Salbutamol comme traitement de secours pour les exacerbations de l'asthme chez les enfants.
L'étude TREXA examine l'utilisation de dipropionate de Beclomethasone (PDE) chez les enfants souffrant d'asthme doux et persistant. Les deux buts de l'étude ont été d'établir (1) la question a savoir si l'abandon de corticostéroïdes quotidiens (ASIC) chez les enfants souffrant d'asthme bien contrôlé, léger, persistant augmenterait le risque d'exacerbation, et (2) la question de savoir si l'utilisation de PDE plus Salbutamol PRN, avec ou sans l'utilisation concomitante du PDE quotidien, protège contre les exacerbations mieux qu'une stratégie de sauvetage de Salbutamol seule. L'étude a inscrit 843 des enfants et des adolescents (de 6 à 18 ans), qui avaient l'asthme persistant modéré durant les 2 années précédentes. Ceux qui prenaient SCI quotidiennement avant l'inclusion pouvaient se qualifier pour l'interruption ou l'abandon si leur maladie était bien contrôlée. Après une période de pré inclusion de 4 semaines, ceux dont l'asthme est resté bien contrôlé avec aucune exacerbation (n = 288) ont été répartis aléatoirement dans un des quatre groupes de traitement:
1) PDE (40 mcg bouffée) deux fois par jour avec PDE plus Salbutamol comme sauvetage (groupe combiné) ;
2) PDE deux fois par jour avec placebo plus Salbutamol comme sauvetage (groupe quotidienne des PDE) ;
3) placebo deux fois par jour avec PDE plus Salbutamol comme sauvetage (groupe de sauvetage PDE) ;
4) placebo deux fois par jour avec placebo plus Salbutamol sauvetage (groupe placebo).
Dans les groupes de sauvetage, deux bouffées de PDE (80 mcg) ou un placebo ont été donnés pour chaque deux inhalations de Salbutamol (180 mcg) requises pour le soulagement des symptômes. Le résultat principal était le temps de la première exacerbation nécessitant des corticostéroïdes par voie orale. La probabilité d'une première exacerbation à la fin de l'étude était de 31 % (21 % à 43 %) dans le groupe combiné (P = 0,07 vs placebo), 28 % (18-40 %) dans le groupe quotidien (P = 0,03) et 35 % (24 à 47 %) dans le groupe de sauvetage (P = 0,07), comparativement à 49 % (37 à 61 %) dans le groupe placebo. Les rapports de danger pour l'exacerbation de l'asthme étaient plus faibles dans les groupes PDE quotidien et combiné par rapport au placebo, mais la différence n'était pas statistiquement significative versus le groupe de PDE de sauvetage. Plus d'échecs de traitement s'est produite dans le groupe placebo que dans les trois autres groupes. PDE peut nuire à la croissance, et les enfants dans les groupes quotidiens et combinés ont grandi 1,1 cm (SD 0,3) de moins que les enfants dans le groupe placebo (P < 0,0001), mais la croissance ne diffère pas entre les groupes de sauvetage et le placebo (P = 0,26). Les auteurs ont conclu que PDE quotidien est le traitement le plus efficace pour prévenir les exacerbations et de réduire l'échec du traitement chez les enfants atteints d'asthme persistant modéré, et que la thérapie de Salbutamol PRN n'est pas adaptée. PDE de sauvetage diminue le risque d'une exacerbation et d'échec du traitement par rapport au Salbutamol de secours seul et peut être utile comme une stratégie de contrôle pour les enfants souffrant d'asthme bien contrôlé et léger.
Commentaire de la rédaction : (Beclomethasone Dipropionate (PDE) utilise PRN n'est pas aussi efficace à empêcher les exacerbations que les corticostéroïdes quotidiens, mais est plus efficace que le Salbutamol seul et permet d'éviter l'altération de la croissance associée aux corticostéroïdes chez les enfants.
Martinez FD, Chinchilli VM, Morgan WJ, et coll., utilisation de dipropionate de Beclomethasone comme traitement de secours pour les enfants atteints d'asthme persistant modéré (TREXA): une étude randomisée, double-blind, placebo-controlled. Le Lancet 2011. 377 : 650-657.
Abstract

2. Aucune association d'obésité et de l'adiposité avec l'inflammation des voies respiratoires aux éosinophiles chez les personnes sans asthme.
L'obésité et l'adiposité sont étroitement associés à l'élaboration et de la gravité de l'asthme, mais les données sur leurs effets sur l'inflammation des voies respiratoires ont été incompatibles. Pour résoudre le problème, les auteurs ont évalué si la fraction exhalée de monoxyde d'azote (FeNO) a été associé à l'obésité/adiposité chez 117 adultes coréens en bonne santé, non-fumeur, sans précédent diagnostic d'asthme ou de symptômes d'asthme actuel. Les associations entre FeNO et mesures d'obésité/adiposité (indice de masse corporelle [IMC], masse de graisse corporelle et corps gras pourcentage) et les concentrations sériques de dérivés adipeux des hormones et adipokines ont été examinées par des analyses de corrélation et des analyses de régression linéaire uni - et multi - variées. Dans le modèle de régression linéaire multi variée, après ajustement pour l'âge, le sexe, la rhinite chronique, l'atopie et la fonction pulmonaire, FeNO n' était pas significativement associée au BMI, masse de graisse corporelle ou pourcentage de graisse corporelle, même si elle a été associée a l'âge et au sexe masculin. FeNO n'était également pas associé de façon significative des concentrations sériques de leptine, adiponectine, facteur nécrosant des tumeurs (TNF)-α, ou l'interleukine (IL) -6. Ces résultats suggèrent que chez les sujets sains sans l'asthme, ni obésité/adiposité ni les hormones ni l'inflammation systémique dérivée des tissus adipeux affecte de façon significative l'éosinophilie des voies respiratoires.
Commentaires de l'éditeur : Chez les patients sans asthme, l'association entre l'obésité et l'inflammation des voies respiratoires n'existe pas contrairement a ce que l'on retrouve chez les asthmatiques.
Kim SH, Kim TH, Lee JS, et al. Adiposity, Adipokines, and Exhaled Nitric Oxide in Healthy Adults Without Asthma. Journal of Asthma 2011; 48(2): 177-182.
Abstract

3. Pas d'effets négatifs sur la densité minérale osseuse chez les enfants traités à long terme par les stéroïdes intra nasals.
Les stéroïdes nasals (INS) sont un traitement efficace pour la rhinite allergique. Contrairement aux glucocorticosteroides, ils n'ont pas été associes a la perte de densité osseuse. Toutefois le risque au métabolisme osseux n'a pas été étudié a fond chez l'enfant. Cette étude rétrospective et contrôlée a évalué les effets du traitement à long terme de la rhinite allergique sur la densité osseuse chez les enfants utilisant le Budesonide intra nasal. Les 230 enfants (145 garçons, âge 7-11) ont utilise le Budesonide nasal de façon intermittente a dose moyenne de 100 ug/par jour (89-132 ug/jour) pendant au moins 3 ans. La dose de stéroïde moyenne utilisée était de 73.5 +/- 7 ug/jour pour un total de 65 g pendant tout the traitement. La densité minérale osseuse de l'épine dorsale a été mesurée par Rayons X d'absorptiomètre de double énergie. Les niveaux de calcium sérique, phosphore, phosphatase alcaline, hormone parathyroïde et osteocalcine ont aussi été évalués. Les résultats ont été compares a ceux d'enfants du même âge et sexe qui venaient d'être diagnostiques de la rhinite allergique et n'avaient pas encore utilise de traitement aux corticostéroïdes. Les 140 patients contrôles (90 garçons) étaient âgés de 6-11 ans. Il n'y avait aucune différence entre la densité minérale osseuse, phosphatase alcaline sérique moyenne, cortisol, phosphore et niveau d'osteocalcine entre le groupe étudié et les contrôles. Ces résultats suggèrent que le traitement intermittent et a long terme au Budesonide nasal n'a pas d'effets négatifs sur la densité minérale osseuse et autres paramètres de sante osseuse.
Commentaire de l'éditeur : L'utilisation de Budesonide intra nasal parait être sécuritaire chez l'enfant.
Ozkaya E, Mete F, Dibek E, et al. Lack of bone metabolism side effects after 3 years of nasal topical steroids in children with allergic rhinitis. Journal of Bone and Mineral Metabolism 2011 [Published online before print. doi: 10.1007/s00774-010-0255-3].
Abstract