Contact WAO | e-News Sign Up | Site Map | Home  
World Allergy Organization
WAO's mission: To be a global resource and advocate in the field of allergy, advancing excellence in clinical care through education, research and training as a world-wide alliance of allergy and clinical immunology societies.

Avis WAO - Choix de la rédaction
Juin 2012

Les articles sont sélectionnés pour leur importance pour les cliniciens qui soignent les patients souffrant d'asthme et les maladies allergiques / immunologiques par Juan Carlos Ivancevich, MD, WAO Web rédacteur en chef, et Phillip Lieberman, MD, WAO avis éditeur.

1. Mécanismes sous-jacents à la chronicité dans l'inflammation allergique

Masuoka M, H Shiraishi, Ohta S, Suzuki S, Arima K et al. La Periostine favorise l'inflammation chronique allergique en réponse à des cytokines Th2. Le Journal of Clinical Investigation 2012; doi: 10.1172/JCI58978

Texte intégral, l'accès gratuit

Sous la direction de l'Observation: Les auteurs, en utilisant un modèle murin de l'inflammation de la peau, a démontré que la périostine, une protéine matricellulaire, récemment caractérisée est un médiateur critique pour l'amplification et la persistance de l'inflammation allergique.

2. L'impact du diagnostic et  justification de l'action contre les allergies au lait de vache (DRACMA) :   des lignes directrices sur le processus de décision dans le traitement de l'allergie au lait de vache

Terracciano L, H Schünemann, Brozek J, C Agostoni, Fiocchi A, au nom du Comité de mise en œuvre DRACMA, World Allergy Organization. Comment DRACMA a changé la décision clinique pour le patient individuel dans les RMR thérapie. Current Opinion in Allergy & Clinical Immunology 2012; 12 (3): 316-322. (Doi: 10.1097/ACI.0b013e3283535bdb)

Abstrait

Commentaire de l'éditeur: Les auteurs rapportent l'expérience d'une application de 2 ans des lignes directrices DRACMA à travers le monde. Les variations du profil socio-économique des personnes souffrant d’allergie au lait de vache et de leur contexte peuvent modifier l'application des recommandations DRACMA.

3. L'expression accrue de l'IL-19 dans l'épithélium des patients atteints de rhinosinusite chronique et polypes nasaux

Pace e, Scafidi V, Di Bona D, Sienne L, Chiappara G et al. L'expression accrue de l'IL-19 dans l'épithélium des patients atteints de rhinosinusite chronique et de polypes nasaux. Allergie 2012; 67 (7): 878-886.

Résumé

Commentaire de l'éditeur: L’étude de l’ensemble de gènes de l’asthme a démontré que l'IL-19 est régulée à la hausse, et l’analyse PCR en temps réel a confirmé que l'expression du gène IL-19 est augmentée dans la rhinosinusite chronique avec polypes nasaux (CRSwNP) en comparaison avec les sujets normaux. En outre, l'expression d’IL-19 est augmentée dans les  protéines de l'épithélium des patients atteints de CRSwNP en comparaison avec les sujets normaux.

4. La variation individuelle dans la réponse antivirale à la naissance détermine le risque de maladie aiguë des voies respiratoires dans la première année de vie

Sumino K, Tucker J, M Shahab, Jaffee KF, Visness CM et al. La réponse antivirale de l'IFN-γ des monocytes à la naissance prédit la maladie des voies respiratoires dans la première année de vie. Le Journal of Allergy and Clinical Immunology 2012; 129 (5): 1267-1273.e1.

Résumé

Sous la direction de l'Observation: Une diminution de la production d'IFN-γ des monocytes en réponse à l'infection au virus respiratoire syncytial à la naissance a été associée à une augmentation significative de la fréquence des infections des voies respiratoires et la prévalence de l'infection de l'oreille et des sinus, les pneumonies, et des troubles respiratoires liées à l’hospitalisations dans la première année de vie.

5. Les membres spécifiques de la flore intestinale sont épuisés chez les enfants atopiques.

Candela M, S Rampelli, Turroni S, M Severgnini, Consolandi C et al. Déséquilibre de la flore intestinale chez les enfants atopiques. BMC Microbiology 2012; 12:95, doi: 10.1186/1471-2180-12-95.

Texte intégral, provisoire PDF

Commentaire de l'éditeur: La diminution des symbiotes immunomodulateurs clés dans le tractus gastro-intestinal ainsi que l'augmentation correspondante de l'abondance relative des Enterobacteriaceae pro-inflammatoires soutiennent la déréglementation immunitaire de l'hôte atopique. Depuis ces dysbioses atopie-connexes de la flore intestinale peuvent contribuer à la sévérité de la maladie, le traitement de l’atopie peut être facilité en corrigeant ces déséquilibres microbiologiques.

6. Comparaison de l'exposition aux allergènes à l'école vs exposition à la maison dans une cohorte d'enfants atteints d'asthme

Permaul P, Hoffman E, Fu C, W Sheehan, Baxi S et al. Allergènes dans les écoles urbaines et les maisons d'enfants souffrant d'asthme. Allergie pédiatrique et d'immunologie 2012; Voir la petite enfance (doi: 10.1111/j.1399-3038.2012.01327.x)

Résumé

Commentaire de l'éditeur: Les niveaux d'allergènes de souris dans les écoles ont été considérables, et l'aérosolisation de l'allergène de la souris dans les salles de classe peut créer une exposition cliniquement significative pour les étudiants. Les auteurs ont conclu que des études supplémentaires sont nécessaires pour évaluer l'effet de l'exposition aux allergènes à l'intérieur dans les écoles.

7. Des réactions d'hypersensibilité aux vaccins courants et le choix des vaccins chez les patients présentant une hypersensibilité présumée

Leventhal JS, Berger EM, Brauer juge, Cohen DE. Des réactions d'hypersensibilité aux constituants du vaccin: une série de cas et revue de la littérature. Dermatite 2012; 23 (3): 102-109. (Doi: 10.1097/DER.0b013e31825228cf)

Abstrait

Commentaire de l'éditeur: Les auteurs rapportent trois cas d'hypersensibilité retardée cutanée à l'aluminium contenu dans les vaccins et présentent un examen exhaustif des principaux constituants des vaccins qui ont suscité des réactions d'hypersensibilité de type immédiat ou différé de type. Les auteurs comprennent une table approuvée par le Food and Drug Administration pour les vaccins, qui énumère les quantités des principaux composants, y compris l'ovalbumine (protéine d'oeuf), la gélatine, l'aluminium, la néomycine, le 2-phénoxyéthanol, le thimérosal, et le formaldéhyde.

8. Comparaison de médiateur nasale et profils de cytokines entre la rhinite allergique persistante (PAR) et rhinite non allergique à éosinophiles (NARES)

Gröger M, Klemens C, S Wendt, Becker S, Canis M et al. Les médiateurs et les cytokines dans la rhinite persistante allergique et non allergique avec syndrome d'éosinophilie. Archives internationales d'allergie et d'immunologie 2012; 159 (2): 171-178. (Doi: 10.1159/000336169)

Résumé

Commentaire de l'éditeur: Chez les patients atteints de NARES et PAR, les éosinophiles et les mastocytes semblent être les cellules les plus importants de l'inflammation, qui se traduit par des niveaux élevés de tryptase, ECP ainsi que l'IL-5 et GM-CSF. Les niveaux élevés de cytokines pro-inflammatoires dans les narines, en particulier l'IL-17, sont le reflet d'une maladie chronique, processus auto-entretenu de l'inflammation et le remodelage dans lequel l'infiltration neutrophile peut jouer un rôle.

9. Les enfants vivant dans les centres urbains ont une prévalence beaucoup plus élevée des allergies alimentaires que ceux qui vivent dans les zones rurales

Gupta RS, Springston EE, Smith B, Warrier MR, Pongracic J, Holl JL. La variabilité géographique de l'allergie alimentaire infantile aux États-Unis. Pédiatrie clinique 2011; publié en ligne avant impression, doi: 10.1177/0009922812448526.

Texte intégral, gratuit

Commentaire de l'éditeur: Dans les centres urbains, 9,8 pour cent des enfants souffrent d'allergies alimentaires, comparativement à 6,2 pour cent dans les communautés rurales. Les allergies aux arachides et fruits de mer étaient deux fois plus répandue dans les centres urbains et près de 40 pour cent des allergies alimentaires des enfants dans l'étude avaient déjà connu une réaction sévère, potentiellement mortelle à la nourriture.

10. Identification des facteurs associés à l'asthme professionnel

Maestrelli P, Schlünssen V, Mason P, T Sigsgaard, au nom du Groupe de travail de l'ERS sur la gestion de l'asthme lié au monde. Contribution des facteurs de l'hôte et l'exposition en milieu de travail à l'issue de l'asthme professionnel. European Review respiratoire 2012; 21 (124): 88-96. (Doi: 10.1183/09059180.00004811)

Texte intégral, gratuit 

Commentaire de l'éditeur: Cet examen systématique de la littérature établit que l'âge, la haute masse moléculaire des agents, la fonction pulmonaire et une plus longue durée de l'exposition à l'agent en cause au moment du diagnostic a eu un rôle négatif sur le résultat de l'asthme professionnel.